Ouvrir le menu principal

Sommaire

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(1883) Mot dérivé de flic avec le suffixe -ard.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
Masculin flicard
\fli.kaʁ\

flicards
\fli.kaʁ\
Féminin flicarde
\fli.kaʁd\
flicardes
\fli.kaʁd\

flicard \fli.kaʁ\ masculin (équivalent féminin : flicarde)

  1. (Argot) Flic, policier.
    • La mouquère se mit à brailler et un flicard trissa derrière le truand en déclarant à haute voix qu’il serait infiniment heureux d’avoir la collaboration bénévole de quelques contribuables en vue de la capture de ce dangereux malfaiteur mais l’autre qui n’était pas un tocard se jeta dans une maison que Jacques qui avait commencé une exploration méthodique de la capitale savait être à double entrée. — (Raymond Queneau, Loin de Rueil, Gallimard, 1944, Édition Folio, 2003, pp. 57-58)
    • Tu vois, flicard, j’ai morflé cinq piges de cabane pour un braquo minable parce que j’ai pas voulu balancer mes assoces. Alors c’est pas maintenant, à quarante balais, que je vais commencer à jouer les tontons ! — (Philippe Normand, Langue de keufs sauce piquante, Cherche midi, 2014, page 429)
    • Ronde de nuit dans les ruelles noires… drôle de vie, pour Willy Brouillard, le flicard — (Renaud Séchan, « La ballade de Willy Brouillard », in À la belle de mai, 1994)

TraductionsModifier