FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(Siècle à préciser) (Faux anglicisme) De l’anglais forcing, issu de to force avec le suffixe -ing.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
forcing forcings
\fɔʁ.siŋ\

forcing \fɔʁ.siŋ\ masculin

  1. Pression, insistance.
    • Faire le forcing auprès de quelqu'un.
    • Serait-ce du forcing pour imposer un point de vue ?
    • Dans le domaine de la vente le forcing décrit une pratique peu scrupuleuse qui consiste à faire pression sur une personne pour lui imposer de façon plus ou moins agressive l’achat d’un produit ou d’un service.
    • Le forcing du patron de la SNCF pour empêcher ce scénario est à l’origine de la haine de SUD-Rail. — (« Édouard joue les chefs d’égards », Le Canard Enchaîné, 30 mai 2018, page 3.)
  2. (Mathématiques) Technique de logique mathématique permettant de prouver la cohérence et l’indépendance de certains critères.
    • On peut modifier par forcing cardinalité et cofinalité. — (Patrick Dehornoy, La Théorie des Ensembles, C&M, 2017, p. 460)

SynonymesModifier

Apparentés étymologiquesModifier

TraductionsModifier

AnglaisModifier

ÉtymologieModifier

(Siècle à préciser) Participe présent de force.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
forcing
\ˈfɔː(ɹ).sɪŋ\
forcings
\ˈfɔː(ɹ).sɪŋz\

forcing

  1. (Horticulture) Forçage.
  2. (Photographie) Développement photographique prolongé pour révéler les détails d'un négatif sous-exposé.