fourmilière

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(Vers 1195) Attesté sous la forme formilliere (« habitation construite par les fourmis »), écrit, en 1740, fourmilliere dans le Dictionnaire de l'Académie ; altération de l'ancien français formiiere du latin *formicarius (« [maison] des fourmis ») qui donne le catalan formiguer, l'espagnol hormiguero, le portugais formigueiro, le roumain furnicar.
La prononciation \fuʁ.mi.jɛʁ\ étant jugée vulgaire, on a fait fourmillière (prononcé de façon savante \fuʁ.mi.li.jɛʁ\ aux seizième et dix-septième siècle ; puis il a été prononcé \fuʁ.mi.ljɛʁ\ c'est cette dernière prononciation qui a été sanctionnée par l'orthographe.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
fourmilière fourmilières
\fuʁ.mi.ljɛʁ\
 
fourmilières.

fourmilière \fuʁ.mi.ljɛʁ\ féminin

  1. Habitation des fourmis, où elles pratiquent ordinairement des espèces de loges, de galeries et d’étages.
    • Une fourmilière au pied d’un chêne.
    • Fourmilière en forme de cône.
    • Fourmilière souterraine.
  2. (Par métonymie) Toutes les fourmis qui habitent la même fourmilière.
    • La fourmilière fut bientôt en mouvement.
    • Nous vîmes sortir toute la fourmilière.

TraductionsModifier

PrononciationModifier

Voir aussiModifier

RéférencesModifier