Français modifier

Étymologie modifier

(1845)[1] Dérivé de fragmenter, avec le suffixe -able.

Adjectif modifier

Singulier Pluriel
Masculin
et féminin
fragmentable fragmentables
\fʁaɡ.mɑ̃.tabl\

fragmentable \fʁaɡ.mɑ̃.tabl\ masculin et féminin identiques

  1. Qui peut être fragmenté.
    • Si le support n’est pas transportable ni fragmentable, le prélèvement des taches suspectes sera fait sur place. — (Pierre Fernand Ceccaldi, Michel Durigon, Médecine légale à usage judiciaire, Éditions Cujas, Paris, 1979, page 580)
    • Plus le travail est fragmentable, plus il perdra de son " caractère féminin " : s’il faut encore, aux yeux de certains, être une femme pour avoir "l’instinct maternel", moins nombreux sont ceux qui arrivent à justifier d’arbitraires "talents féminins" quand il s’agit de faire fonctionner un lave-vaisselle ou d’éplucher des pommes de terre. — (Dominique Gaucher, Le maternage mal salarié: travail sexué et discrimination salariale en milieu hospitalier, Presses de l'Université de Montréal, 1983, page 68)
  2. Qui peut au fil du temps se décomposer en nombreux fragments.
    • Reste surtout à définir correctement ses bioplastiques afin d’éviter des abus de langage à l’image de ce qui a pu se passer en 2005 pour le néosac, annoncé par ses fabricants comme biodégradable alors qu’il n’était que fragmentable sous l’action de la lumière. — (Florence Roussel, La prudence est de rigueur avec les bioplastiques, actu-environnement.com, 26 février 2007)
    • Si de loin le décor est idyllique, entre les grains de sable c’est une autre histoire. Celle des microplastiques polluant le littoral de leurs milliers de fragments. Non le plastique n’est pas biodégradable, mais il est bel et bien fragmentable. — (Opération plage propre dimanche plage de Sainte Restitude à Lumio, stampa-paese.com, 21 mai 2022)

Synonymes modifier

Dérivés modifier

Traductions modifier

Anagrammes modifier

Modifier la liste d’anagrammes

Références modifier

  1. Figure dans la seconde édition de Enrichissement de la langue française : dictionnaire de mots nouveaux de Jean-Baptiste Richard de Radonvilliers, Paris, 1845, page 197.