gens de peu

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(Date à préciser) Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Locution nominale Modifier

Singulier Pluriel
homme de peu gens de peu
\ɔm də pø\ \ʒɑ̃ də pø\

gens de peu \ʒɑ̃ də pø\ masculin

  1. Pluriel de homme de peu.
    • Et de par le roi, le cri fut fait à son de trompe, par tous les carrefours, que les aventuriers, gens de peu, faux mendiants et traîneurs de rues, vidassent les lieux, sur peine de la hart. — (Marcel Schwob, Les Boute-feux, dans Cœur double, Éditions Ollendorff, 1891, page 196)
    • Les protestants des Provinces-Unies et le Roi Très Chrétien, dans son souci de faire pièce au Saint-Empire, soudoient les revendications des Petits, mais les meneurs de ces gens de peu finiront mal. — (Marguerite Yourcenar, Souvenirs pieux, 1974, collection Folio, page 82)
    • On m'apprenait également le latin, l'allemand - l'anglais n'existait pas encore à l'époque ou, du moins, était considéré par ma mère comme une facilité commerciale à l'usage des gens de peu. — (Romain Gary, La promesse de l'aube, Folio)

Quasi-synonymesModifier