Voir aussi : Gotha

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(Siècle à préciser) Antonomase de Gotha, lieu de publication de l’almanach de Gotha.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
gotha gothas
\ɡɔ.ta\

gotha \ɡɔ.ta\ masculin

  1. Ellipse de almanach de Gotha, bottin qui fut, entre 1763 et 1944, le guide de référence de la haute noblesse et des familles royales européennes.
    • Être dans le gotha.
    • Tu te trompes, j’ai cherché dans le Gotha de cette année, me confessa naïvement Bloch, et j’ai trouvé le prince de Guermantes, habitant l’hôtel où nous sommes et marié à tout ce qu’il y a de plus grandiose, attends un peu que je me rappelle, marié à Sidonie, duchesse de Duras, née des Baux. — (Marcel Proust, Le Temps retrouvé, in À la recherche du temps perdu, t. IV, Gallimard, « Bibliothèque de la Pléiade », 1989, page 533)
  2. (Par métonymie) (Noblesse) Haute noblesse européenne.
    • Ils ne font pas partie du gotha.
  3. Élite fortunée.
    • Je les connais, ces affranchies du Gotha, dont l’âme est sertie de gemmes rares par M. Cartier et le corps entrouvert à toutes les voluptés… — (Maurice Dekobra, La Madone des sleepings, 1925, réédition Le Livre de Poche, page 103)
    • Ils appartiennent au gotha du capital, se partagent chaque année des millions d’euros, se votent des stock-options, des retraites chapeau. Ils exigent aujourd’hui des Français qu’ils acceptent une dégradation de leur protection sociale. — (L’Humanité, 25 avril 2010, Ces patrons du CAC 40 qui nous font la leçon)
    • Macron ne fera donc que passer à ce sommet du gotha économique du globe, le temps d’une allocution et de rencontres avec d’autres chefs d’État, avant de rejoindre le Puy-de-Dôme pour adresser ses vœux aux paysans. — (Érik Emptaz, Chaud, le Macron, show !, Le Canard Enchaîné, 24 janvier 2018, page 1)
  4. Élite intellectuelle, scientifique, politique, culturelle...
  5. Personnes plus ou moins en vue, qui courent les lieux et les événements à la mode.
    • Le voyage culminait rue Saint-Benoît, où le Gotha trépignait devant des gorilles en bras de chemise pour être admis dans la discothèque de Jean-Claude Merle. — (Antoine Blondin, Monsieur Jadis ou l'École du soir, 1970, réédition Folio, 1972, page 73)
  6. (Aéronautique) Avion utilisé par les Allemands pendant la Première Guerre mondiale.
    • C’était l’époque où il y avait continuellement des raids de gothas, l’air grésillait perpétuellement d’une vibration vigilante et sonore d’aéroplanes français. — (Marcel Proust, Le Temps retrouvé, in À la recherche du temps perdu, t. IV, Gallimard, « Bibliothèque de la Pléiade », 1989, p. 356)

TraductionsModifier

PrononciationModifier

HomophonesModifier

PrononciationModifier

Voir aussiModifier

RéférencesModifier