FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(Vers 1280) Du latin implorare (« pleurer dans, implorer »).

Verbe Modifier

implorer \ɛ̃.plɔ.ʁe\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Demander humblement et avec instance, secours, faveur, ou grâce.
    • On poursuivait un homme, on allait le tuer ; il vint tomber à genoux contre la porte de l’hôtel, comme s’il eût imploré ma protection. — (Michel Zévaco, Le Capitan, 1906, Arthème Fayard, coll. « Le Livre populaire » no 31, 1907)
    • J’implorai avec ferveur la belle image de la Vierge coloriée à laquelle, tous les soirs, avant de me coucher, j’adressais ma prière. — (Octave Mirbeau, Contes cruels : Mon oncle)
    • […] je dois murmurer à voix très basse :
      — Esprit-Saint, aidez-moi !
      L’idéal serait de faire en même temps le signe de croix. À l’église, pas de problème. En classe, dans la rue, impossible d’implorer le secours de l’Esprit-Saint : les communistes se moqueraient de moi.
      — (Yanny Hureaux, Bille de chêne : Une enfance forestière, Jean-Claude Lattès, 1996)

DérivésModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

RéférencesModifier