Voir aussi : Leser

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Du latin laedere.

Verbe Modifier

léser \le.ze\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Faire, causer du tort (à).
    • Il s’est considéré comme lésé dans ce partage.
    • Être lésé de plus de la moitié du juste prix.
    • Il n’y a personne de lésé dans cette affaire.
    • Elle savait que son mensonge lésait d’ordinaire gravement l’homme à qui elle le faisait, et à la merci duquel elle allait peut-être tomber si elle mentait mal. — (Marcel Proust, Un amour de Swann, 1913, réédition Le Livre de Poche, page 122)
    • Admettre cette préséance, c'est léser l'esprit républicain, porter atteinte aux principes de 89, faire fi des sacrifices consentis par les révolutionnaires de 1830 à 1871, […] ! — (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, Librairie Arthème Fayard, Paris, 1958)
  2. (Chirurgie) Blesser, endommager, produire une lésion.
    • La balle a lésé le poumon.

SynonymesModifier

DérivésModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

RéférencesModifier

OccitanModifier

ÉtymologieModifier

Du verbe latin licere.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
léser
[Prononciation ?]
lésers
[Prononciation ?]

léser [Prononciation ?] masculin

  1. Loisir.

VariantesModifier

  • lesé (graphie mistralienne)

RéférencesModifier