Étymologie

modifier
Du vieux breton ladam.
→ voir lazh et -añ.
Du moyen breton lazaff[1].
À comparer avec les verbes lladd ou lladdu en gallois, ladha en cornique (sens identique).

lazhañ \ˈlɑː(z)ã\ transitif direct (voir la conjugaison), base verbale lazh-

  1. Tuer (homme ou animal).
    • Ar gwall deodou a zo gwasoc’h evid an Ankou : ar gwall deodou a lak lazañ hag an Ankou na ra ken med kas gantañ. — (Jules Gros, Le Trésor du Breton parlé - Troisième partie - Le style populaire, 1974, page 315)
      Les mauvaises langues sont pires que la Mort : les mauvaises langues font tuer (sont la cause de meurtres) et la Mort ne fait qu’emporter les gens.
  2. Eteindre (feu, lumière).
    • Hastañ ’reas lazhañ an tan war e gorn ha bountañ anezhañ en e c’hodell ; […]. — (Anatol ar Braz, Mojenn an Ankou, traduit par Erwan ar Moal, Mouladurioù Hor Yezh, 1986, page 47)
      Il s’empressa d’éteindre sa pipe et la fourra dans sa poche ; […].
  3. (ancien) Offenser.

Dérivés

modifier

Variantes orthographiques

modifier

Prononciation

modifier

Références

modifier
  1. Jehan LagadeucCatholicon, Tréguier, 1499