libérateur

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(Vers 1500) Du latin liberator.

Adjectif Modifier

Singulier Pluriel
Masculin libérateur
\li.be.ʁa.tœʁ\

libérateurs
\li.be.ʁa.tœʁ\
Féminin libératrice
\li.be.ʁa.tʁis\
libératrices
\li.be.ʁa.tʁis\

libérateur \li.be.ʁa.tœʁ\

  1. Qui délivre, ce qui libère.
    • Comme un écolier au son de la cloche libératrice, M. Chasle, en un tournemain, rassembla ses paperasses, fit plusieurs petits saluts, et s’esquiva. — (Roger Martin du Gard, Les Thibault, cinquième partie, La Sorellina, Éditions de la Nouvelle revue française, Paris, 1928)

SynonymesModifier

TraductionsModifier

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
libérateur libérateurs
\li.be.ʁa.tœʁ\

libérateur \li.be.ʁa.tœʁ\ masculin (pour une femme on dit : libératrice)

  1. Celui qui a libéré une personne, une ville, un peuple, de la captivité, de la servitude ou de quelque grand péril.
    • En 1955, nous étions sous le choc de la “réconciliation” soviéto-yougoslave. Sans crier gare, la troïka moscovite avait débarqué à Belgrade pour se jeter dans les bras de Tito et le couvrir de fleurs. […], Josip Broz Tito soudainement redevenait un grand communiste, le libérateur de son peuple ! — (Gabriel Enkiri, Kidnapping : entre l'Élysée et Saint-Caradec, Éditions Phare-Ouest, 1998, part. 2)
    • Non loin d’Asfeld, où l’église épouse la forme d’un violon, se trouve un village baptisé Poilcourt-Sydney en l’honneur de ses libérateurs australiens. — (Jean S. Cartier, Traces de la grande guerre, Marval, 1994)

TraductionsModifier

RéférencesModifier