marguillier

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(1510) Du latin matricularius, dérivé de matricula (« matricule »). La matricule était un registre public où l’on enregistrait les pauvres qui demandaient l’aumône à la porte des églises, et les marguilliers étaient les gardes de ces registres.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
marguillier marguilliers
\maʁ.ɡi.je\
 
Un marguillier à l'église, en 1841.

marguillier \maʁ.ɡi.je\ masculin (pour une femme, on dit : marguillière) (orthographe traditionnelle)

  1. (Religion) Membre du conseil de fabrique d’une paroisse.
    • Mais il ne prend aucune part à la nomination des chefs de la communauté, par les manoirs et les corporations ni à celle des marguilliers des paroisses […] — (Anonyme, « Angleterre. – Administration locale », Revue des Deux Mondes, tome 1, 1829)
    • Voici le marguillier millionnaire figé au moment même où il ordonne la hausse du bœuf, […]. — (Benjamin De Casseres, Arcvad le terrible, traduction de Émile Armand, dans Les Réfractaires, no 1, janvier 1914)
    • Son père, déjà vieux, taciturne, sanglé le dimanche dans un justaucorps, était marguillier de la paroisse. — (Marcel Arland, Terre natale, 1938, réédition Le Livre de Poche, page 37)
    • « Quand j’ai appris qu’il devenait marguillier, je me suis dit : « Tiens, en voilà un qui a peur du diable. » Vous comprenez, mon ami, on troque la peau, mais pas le dedans ». — (Marcel Arland, Terre natale, 1938, réédition Le Livre de Poche, page 42)
    • Je connaissais également les solides indignations du docteur Mahorin, marguillier plus intraitable que le curé sur la vertu des filles et la sainte fertilité des ménages. — (Hervé Bazin, Qui j’ose aimer, Grasset, 1956, page 60)
    • Les discussions autour du projet de loi sur la démocratisation des assemblées de marguilliers laïques — chargés de voir à l’utilisation judicieuse de l’impôt religieux et à la bonne administration des biens de la paroisse, ou fabrique — semblent avoir entraîné l’épiscopat catholique à changer de camp. — (Anne-Marie Sicotte, Histoire inédite des Patriotes, Fides, 2016, p. 230)

Variantes orthographiquesModifier

Apparentés étymologiquesModifier

TraductionsModifier

Voir aussiModifier

RéférencesModifier

Ancien françaisModifier

Nom commun Modifier

marguillier \Prononciation ?\ masculin

  1. Variante de marreglier.

RéférencesModifier