FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

De opale, avec le suffixe -iser.

Verbe Modifier

opaliser \ɔ.pa.li.ze\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Donner un aspect d’opale, translucide et laiteux, à (quelque chose).
    • Ils pénétraient les papilles de la bouche, évoquaient des souvenances d’eau opalisée par des vinaigres rares, de baisers très profonds, tout imbibés d’odeurs. — (Joris-Karl Huysmans, À rebours, 1884)
    • Sur cette eau dont la lune opalise le disque. — (Robert de Montesquiou, Les perles rouges & Les paroles diaprées, Théâtres d'eaux et parterres de broderies, XXV: Mirages ; Richard imprimeur-éditeur, Paris, 1910, page 27)

s'opaliser

  1. Prendre un aspect d’opale, translucide et laiteux.
    • Les nuages s’émiettent, plus blancs ; le soleil tombe en pluie brillante sur la mer, dont le vert changeant s’adoucit, se dore par places, par places s’opalise, et, près du rivage, au-dessus de la ligne bouillonnante, se nuance de tous les tons du rose et du blanc. — (Octave Mirbeau, Le Calvaire, 1886, IX)

PrononciationModifier

AnagrammesModifier