FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(1561) De l’ancien français pantoiser qui nous donne pantois, refait avec le suffixe -eler, plus fréquent en français.

Verbe Modifier

panteler \pɑ̃t.le\ \pɑ̃.tə.le\ intransitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. (Vieilli) Haleter, avoir la respiration embarrassée et pressée.
    • Aussi pantelait-elle intérieurement qu'il ne l'ignorât ou, pire, ne l'assurât derechef de sa haine et ne la contraignît à s'enfuir de table, éplorée. — (George R. R. Martin, Le trône de fer, 1996, traduit par Jean Sola, 1998)
    • Le roi de Vannes était affligé d’une peine immense à voir ainsi panteler celui qu’il n'avait jamais cessé de considérer comme son fils. — (Jean Markale, La Mort du roi Arthur, 1996, chapitre I)

DérivésModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

RéférencesModifier