FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Du latin permutare (« transformer, changer ») → voir per- et muter.

Verbe Modifier

permuter \pɛʁ.my.te\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Modifier l’ordre naturel ou habituel d’un ensemble en intervertissant deux de ses éléments.
    • On sait que permuter deux équations d’un même système linéaire […] ne change pas sa solution. — (Nicolas Flasque, Franck Lepoivre, Nicolas Sicard, Exercices et problèmes d’algorithmique numérique, 2011, page 52)
  2. (Vieilli) (Intransitif) Échanger un emploi.
    • Huit jours avant la capitulation de Paris il venait de permuter avec un camarade et d’entrer dans la cavalerie. — (Victor Hugo, Les Misérables, 1862)
    • Laissez-moi !… Et puis, vous savez : quelqu’un me gêne, m’excède, je ne veux plus le voir à l’école… et je vais demander à permuter… Laissez-moi ! je veux changer d’école. — (Léon Frapié, La maternelle, Librairie Universelle, 1908)
    • Son jeu préféré, c’est de permuter de rôle avec sa mère : il la nourrit et la dorlote, elle se laisse faire docilement. — (Michel Tournier, Les bonheurs de Sophie, dans Les vertes lectures, collection Folio, 2007, page 73)
    • Utilisé sur le flanc droit, Romanov et son partenaire, Brett Kulak, deux gauchers, n’ont pas hésité à permuter lorsque la situation l’exigeait. Deux patineurs agiles, ce duo demeure un point d’interrogation : à quelle version de Kulak aurons-nous droit et Romanov s’adaptera-t-il rapidement à la LNH? — (Alexandre Gascon, Canadien : étoiles, morceaux de robot et autres observations du match simulé, radio-canada.ca, 7 janvier 2021)
    • Il voudrait permuter avec un de ses confrères.

SynonymesModifier

DérivésModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

AnagrammesModifier

Voir aussiModifier

RéférencesModifier