Ouvrir le menu principal

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Du latin posteri qui veut dire « descendant », et -manie « l'envie ». Donc « l'envie d'avoir des descendants » Référence nécessaire.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
postéromanie postéromanies
\Prononciation ?\

postéromanie \Prononciation ?\ féminin

  1. (Vieilli) Fureur de transmettre son nom à la postérité.
    • Que les enfants prolongent la vie des pères, que les fils surtout soient une garantie contre « la mort », voilà une pensée qui prend son essor désormais, indépendamment de toute obligation religieuse ou morale : Dufresny, puis Helvétius, Chamfort, le comte de Mirabeau, Restif de la Bretonne constatent le fait ; Helvétius ironise même sur la prétendue affection paternelle qui, « le plus souvent », n'est qu'un simple retour sur soi et cache le « sentiment de la postéromanie » . Le mot postéromanie, néologisme désignant le vif désir de perpétuer son nom par une descendance mâle, va être repris par Diderot pour ridiculiser la suffisance aristocratique; mais la chose devient dans le système d'Holbach un pur argument pour bannir l'angoisse de disparaître tout entier. (Robert Favre - La Mort dans la littérature et la pensée françaises au siècle des lumières - 1978)

TraductionsModifier

Voir aussiModifier

RéférencesModifier