FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

De prêt, preste et -ment.

Adverbe Modifier

prestement \pʁɛs.tə.mɑ̃\

  1. D’une manière preste, vivement, promptement.
    • Les foulques regardent le chasseur, et plongent si prestement, à l’instant qu’elles aperçoivent le feu, que souvent elles échappent au plomb meurtrier, — (Georges Louis Leclerc, Oiseaux t. XV, p. 330.)
    • Il n’eut que le temps de réendosser prestement sa soutane et de filer en hâte à la sacristie pour revêtir les habits sacerdotaux. — (Louis Pergaud, Le Sermon difficile, dans Les Rustiques, nouvelles villageoises, 1921)
    • Partout des nuées d’oiseaux […]. Ces volatiles sont si peu farouches, que l’un d'eux, prestement, enleva le béret d’un des matelots. — (Jean-Baptiste Charcot, Dans la mer du Groenland, 1928)

SynonymesModifier

→ voir rapidement

TraductionsModifier

PrononciationModifier

RéférencesModifier