Ouvrir le menu principal
Voir aussi : pret, prèt, preț

Sommaire

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(Adjectif) Du bas latin praestus, dérivé de l'adverbe latin classique praesto (« sous la main », « ici présent », « à la disposition »).
(Nom) Déverbal de prêter.

Adjectif Modifier

Singulier Pluriel
Masculin prêt
\pʁɛ\

prêts
\pʁɛ\
Féminin prête
\pʁɛt\
prêtes
\pʁɛt\

prêt \pʁɛ\

  1. Qui est en état de faire, de dire, de recevoir, d’entendre quelque chose ; qui est disposé, préparé à quelque chose.
    • Le dîner est prêt.
    • Tenez-vous prêt pour partir dans deux heures.
    • Je suis prêt à vous entendre.
    • En sommes, tu restes alors tout près de lui, mais également tout prêt pour lui. — (Jean Proulx, Grandir en humanité, Fides, 2018, p. 141)
    • C’est un homme qui n’est jamais prêt : C’est un homme qui est toujours en retard, qui n’a jamais fait à temps ses préparatifs.

prêt à \pʁɛ.t‿a\

  1. Qui est sur le point de déclencher une action.
    • Les armées étaient prêtes à en venir aux mains.
  2. Qui est disposé à faire une concession, un don, un geste.
    • Je suis prêt à faire tout ce qu’il vous plaira.
    • C’est un homme qui est toujours prêt à bien faire, qui est prêt à tout faire.
    • Nous sommes prêts à partir.

DérivésModifier

TraductionsModifier

prêt à

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
prêt prêts
\pʁɛ\

prêt \pʁɛ\ masculin

  1. Action de prêter :
    1. de l’argent, moyennant des intérêts.
      • En Assyrie, en Égypte, l’intermédiarat existait, et, aussi, le prêt avec intérêt. Les paysans, manquant de blé, empruntaient des lingots d’or ou d’argent pour s’en procurer ; puis, quand il leur fallait rendre ces lingots, ils vendaient la récolte à perte, naturellement, à des trusteurs qui devinrent peu à peu maîtres du marché. — (Victor Méric, Les Compagnons de l’Escopette, Éditions de l’Épi, Paris, 1930, page 172)
      • En 1545, l’évêque de Strasbourg interdit à ses ouailles de contracter des prêts hypothécaires chez des juifs. — (Léon Berman, Histoire des Juifs de France des origines à nos jours, 1937)
    2. autre chose que de l’argent, sans contrepartie.
      • Je ne vous donne pas ce livre, ce n’est qu’un prêt.
  2. Somme prêtée.
    • Un prêt considérable.
  3. (Militaire) Somme allouée aux sous-officiers et aux soldats pour leurs menus besoins.
    • On paie le prêt tous les dix jours.
    • Prêt franc : Somme allouée aux sous-officiers et aux hommes dispensés de vivre à l’ordinaire, et qui leur sert non seulement comme argent de poche, mais aussi pour leur nourriture.

SynonymesModifier

AntonymesModifier

DérivésModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

HomophonesModifier

Voir aussiModifier

  • prêt sur l’encyclopédie Wikipédia  

RéférencesModifier