Étymologie

modifier
(1933)[1] Dérivé de verbe, avec le préfixe dé- et le suffixe -al[2] → voir dénominatif.

Adjectif

modifier
Singulier Pluriel
Masculin déverbal
\de.vɛʁ.bal\
déverbaux
\de.vɛʁ.bo\
Féminin déverbale
\de.vɛʁ.bal\
déverbales
\de.vɛʁ.bal\

déverbal \de.vɛʁ.bal\

  1. Qui déverbalise.
    • De fait, il est très douteux si la langue magyare ait possédé, dès l’origine, un suffixe déverbal -ár, -ér, les mots formés à l’aide de cette désinence étant ou entièrement empruntés (pour la plupart au slave et à l’allemand). — (Mélange : Recueil de travaux d'érudition offert à Mgr Charles de Harlez à l'occasion du 25e anniversaire de son professorat à l'Université de Louvain, 1871-1896, 1896)

Apparentés étymologiques

modifier

Traductions

modifier

Nom commun

modifier
Singulier Pluriel
déverbal
\de.vɛʁ.bal\
déverbaux
\de.vɛʁ.bo\

déverbal \de.vɛʁ.bal\ masculin

  1. (Linguistique) Substantif dérivé d’un verbe.
    • Le nom appontement est le déverbal du verbe apponter, marche de marcher, constitution de constituer, etc.
  2. (Linguistique) Substantif obtenu en retirant la désinence verbale d’un verbe à l’infinitif et qui exprime l’action.
    • Certains mots s’expliquent par dérivation inverse, ce qui « consiste à tirer un mot plus simple d’un mot plus long ». Ce sont les dérivés régressifs caractérisés par l’absence de suffixe. C’est le cas de déverbaux comme nique de niquer, balloches de ballocher, démerde de se démerder. — (Catherine Rouayrenc, Les gros mots, collection « Que sais-je ? » n° 1597, Presses Universitaires de France, 1996, mars 1998, chap.5)

Synonymes

modifier

Antonymes

modifier

Dérivés

modifier

Apparentés étymologiques

modifier

Hyponymes

modifier

→ la catégorie Déverbaux en français  

Traductions

modifier

Prononciation

modifier

Anagrammes

modifier

Modifier la liste d’anagrammes

Voir aussi

modifier

Références

modifier