Ouvrir le menu principal

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Du latin refectorium.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
réfectoire réfectoires
\ʁe.fɛk.twaʁ\

réfectoire \ʁe.fɛk.twaʁ\ masculin

  1. Lieu où l’on se réunit pour prendre les repas en commun, dans les communautés, dans les collèges, dans les hospices, etc.
    • L’équipage en fut informé au réfectoire, où on servait les rations du soir. — (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, p. 246 de l’éd. de 1921)
    • Petite et misérable gargote de la rue Sainte-Geneviève où je me nourrissais jadis si mal que j'en ai, quand j'y pense, encore faim, je ne vous oublie pas, ni vous grand réfectoire des pauvres de la place des Deux-Ponts à Lyon, […]. — (Francis Carco, Maman Petitdoigt, La Revue de Paris, 1920)
    • Nous n’avions pas encore de réfectoire sur notre train. Nous allions prendre nos repas dans une petite maison, près d’une petite gare. — (Alexandre Tchakovski, C'était à Léningrad, traduit du russe par Julia et Georges Soria, 1951)
    • L'orphelinat me valut d’apprendre sous d’autres auspices qu’il n’y a pas d’alimentation neutre.(…). Le réfectoire remplaçait la cuisine et les fumets de la maison furent supplantés par les effluves gras et lourds des laboratoires de collectivité. — (Michel Onfray, Le ventre de philosophes, 1989)

DérivésModifier

Vocabulaire apparenté par le sensModifier

  •   réfectoire figure dans le recueil de vocabulaire en français ayant pour thème : couvent.

TraductionsModifier

PrononciationModifier

Prononciation manquante. (Ajouter)

RéférencesModifier