Étymologie

modifier
(Première moitié du XVIe siècle). Du français réservé issu du latin reservāre avec le sens de conserver, mettre de côté. (Milieu du XIXe siècle) avec le sens de garder une place.[1]
Mode ou
temps
Personne Forme
Présent 1re du sing. ich reserviere
2e du sing. du reservierst
3e du sing. er reserviert
Prétérit 1re du sing. ich reservierte
Subjonctif II 1re du sing. ich reservierte
Impératif 2e du sing. reservier
reserviere!
2e du plur. reserviert!
Participe passé reserviert
Auxiliaire haben
voir conjugaison allemande

reservieren \ʁezɛʁˈviːʁən\ (voir la conjugaison)

  1. (transitif) Réserver (une place ou une chambre).
    • Gut, dann reserviere ich für Samstagabend einen Tisch in diesem Restaurant.
      Bon, alors je réserve une table dans ce restaurant pour samedi soir.
    • Ich setze mich an den Platz am Tisch, den ich mir reserviert habe, indem ich dort meine Kaffeetasse abgestellt habe. — (Melanie Raabe, traduit par Céline Maurice, Die Falle, btb Verlag, 2015)
      Je m’assieds à la place que je me suis réservée en y déposant ma tasse de café.

Synonymes

modifier

Dérivés

modifier

Forme de verbe

modifier

reservieren \ʁezɛʁˈviːʁən\

  1. Première personne du pluriel du présent de l’indicatif à la forme active de reservieren.
  2. Première personne du pluriel du présent du subjonctif 1 à la forme active de reservieren.
  3. Troisième personne du pluriel du présent de l’indicatif à la forme active de reservieren.
  4. Troisième personne du pluriel du présent du subjonctif 1 à la forme active de reservieren.

Prononciation

modifier

Références

modifier
  1. — (Wolfgang Pfeifer, Etymologisches Wörterbuch des Deutschen, Éditions Deutscher Taschenbuch, 1997, ISBN-13: 978342-3325110)

Sources

modifier

Bibliographie

modifier
  • Harrap’s de poche – Bordas Dictionnaire allemand/français, éd. 1997, ISBN 0-245-50308-0, p 239.