scintiller

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Du latin scintillare (« étinceler, briller »).

Verbe Modifier

scintiller \sɛ̃.ti.je\ intransitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Briller, jeter des éclats par intermittence.
    • Une obscurité profonde les enveloppait, au-dessus de leur tête ils apercevaient, à une hauteur énorme, scintiller comme de pâles étoiles, les torches portées par les chasseurs qui les poursuivaient, […]. — (Gustave Aimard, Les Trappeurs de l’Arkansas, Éditions Amyot, Paris, 1858)
    • Une sphère lumineuse, tournant au plafond, scintillait de ses mille petites facettes dont les lueurs éclairaient curieusement les visages. — (Francis Carco, Messieurs les vrais de vrai, Les Éditions de France, Paris, 1927)
    • Des feux tantôt roses, tantôt d'un bleu acide qui tournait au vert pomme, scintillaient à l'extérieur des Folies. — (Francis Carco, L’Homme de minuit, Éditions Albin Michel, Paris, 1938)
    • On nous a conduits à un petit box tranquille, qui baigne dans une lueur solaire ceinte d’ombres scintillantes. Comment l’ombre peut-elle scintiller ? Elle scintille, un point c’est tout. — (Muriel Barbery, L’élégance du hérisson, 2006, collection Folio, page 385)
  2. (Astronomie) Avoir un mouvement de scintillation.
    • Les étoiles scintillent.

TraductionsModifier

PrononciationModifier

RéférencesModifier