Voir aussi : s’outer, Souter

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(Début XXe siècle) Dénominal de soute. D’abord utilisé à propos du charbon, ce verbe concerne aujourd’hui les hydrocarbures.

Verbe Modifier

souter \su.te\ intransitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. (Marine) Faire le plein de combustible en soute pour la propulsion du navire.
    • Du silo le charbon tombe sur un petit transporteur qui, après l’avoir pris sur une bascule automatique, l’élève après concassage au haut d’une goulotte téléscopique d’où il tombe par gravité dans le chalutier ; cette manutention peut assurer rapidement le chargement. N’est-il pas à craindre que l’outillage prévu pour souter en tout-venant ne vienne encore accroître de ce fait la quantité de poussières ? — (Annales de géographie, volume 36, Armand Colin, 1927, page 209)
    • Vendredi 26 octobre, vers 21 h 30, le « Liberty » panaméen Xenophon, qui, parti de Cardiff avec un chargement de houille, faisait route sur Brest pour souter avant de mettre le cap sur un port italien, lançait un message de détresse. — (Journal de la marine marchande, volume 44, octobre 1962, page 2372)
    • Une corvette de la marine américaine, le Seatte, est venue souter à Lavéra, dans la nuit du 4 au 5 décembre. — (Journal de la marine marchande, volume 59, décembre 1977, page 3109)

DérivésModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

HomophonesModifier

AnagrammesModifier

RéférencesModifier