BretonModifier

ÉtymologieModifier

Du moyen breton teuell.[1] Dérivé de tav (« silence ») avec le suffixe -el.[2]
À comparer avec les verbes tewi en gallois, tewel en cornique (sens identique).

Verbe Modifier

tevel \ˈteː.vɛl\ intransitif (voir la conjugaison), base verbale tav-

  1. Se taire.
    • Honnez ne oar na kaozeal na tevel. — (Jules Gros, Le Trésor du Breton parlé - 2 : Dictionnaire breton-français des expressions figurées, Librairie Bretonne Giraudon, 1977, p. 520)
      Celle-là ne sait ni parler ni se taire (elle parle sottement à tort et à travers).
  2. Cesser (grêle, pluie, vent, etc).

Variantes orthographiquesModifier

taviñ
En graphie interdialectale, ce mot s'écrit tewel, tawiñ.

ComposésModifier

DérivésModifier

RéférencesModifier

  1. Jehan LagadeucCatholicon, Tréguier, 1499
  2. Victor Henry, Lexique étymologique des termes les plus usuels du breton moderne, J. Plihon et L. Hervé, Rennes, 1900, 378 pages[version en ligne]