FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(Date à préciser) Autre forme de tourd. De l'ancien occitan tortre ou tordre («grive»). Note : Le r est épenthétique, comme dans esclandre, pieuvre, etc.
Du provençal tourdou (« poisson de mer »).

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
tourdre tourdres
\tuʁdʁ\
 
Un tourdre dans la neige.

tourdre \tuʁdʁ\ masculin

  1. (Provence) (Ornithologie) Grive.
    • La grive et ses congénères, tels que trides et tourdres [écrit à tort thourdres]. — (Arrêté du préfet de la Lozère dans Gazette des Tribunaux 14 avril 1876, page 366, 2e colonne)
    • Je tuai bientôt mon second tourdre (tourdre: grive), mais plus petit que le premier, à la nuit tombée, le distinguant à peine, sur un noyer dans le champ de M. de La Peyrouse, je crois, au-dessus de notre Pelissone (id est: de notre vigne Pelissone). — (Stendhal, Vie de Henri Brulard, tome II, Édition Henry Debraye, Librairie ancienne Honoré et Édouard Champion, Paris, 1913, p.43 → lire en ligne)
    • Elle a le plumage du tourdre avec le bord des ailes et le bout de la queue chauffés de roux. — (Charles Forot, Odeurs de forêt et fumets de table, 2009)
  2. (Ichtyologie) Labre.

VariantesModifier

TraductionsModifier

RéférencesModifier

Tout ou partie de cet article est extrait du Dictionnaire de la langue française, par Émile Littré (1872-1877), mais l’article a pu être modifié depuis. (tourdre)