FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(XVIIIe siècle) Du russe указ, ukaz (« édit, décret »).

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
ukase ukases
\y.kaz\
 
Ukase stalinien. (sens 1)

ukase \y.kaz\ masculin

  1. (Politique) Édit promulgué par un tsar en vertu de son pouvoir autocratique. Le terme a été repris sous le régime communiste en Union soviétique, et demeure en usage concernant un acte exécutif pris par le président de la Fédération de Russie.
    • L’empereur de Russie donna, publia un ukase.
    • Les premiers actes du règne d’Alexandre annoncèrent ce qu’il était : différents ukases diminuent les impôts, favorisent l’industrie, améliorent le système de douanes et de finances. — (François-René de Chateaubriand, Mémoires d’outre-tombe, t. 3, 1848)
    • Cette immense étendue de steppes [la Sibérie], qui renferme plus de cent dix degrés de l’ouest à l’est, est à la fois une terre de déportation pour les criminels, une terre d’exil pour ceux qu’un ukase a frappés d’expulsion. — (Jules Verne, Michel Strogoff, 1905)
  2. (Politique) Acte d’autorité arbitraire, décision discrétionnaire prise par le dépositaire d’un pouvoir. Généralement utilisé de manière péjorative pour stigmatiser l’absence de démocratie.
  3. (Familier) Prise de position péremptoire, décision outrepassant les prérogatives normales d’une personne.
    • Car son ukase est arrivé à trois heures et demie, et mon oncle n’avait rendez-vous qu’à quatre heures et demie. — (Arnold Zweig, Le Cas du sergent Grischa, 1927, traduit de l’allemand par Maurice Rémon, 1930, p. 268)
    • Ses ukases comme ses engouements étaient inflexibles. — (Françoise Sagan, Un profil perdu, 1974, p. 13)
  4. Règle péremptoire d'origine imprécise.
    • Chacune de ces femmes est plus ou moins saisie par les ukases de la beauté et de la mode, […]. — (Nuit blanche, n° 157, hiver 2019, page 44)

VariantesModifier

SynonymesModifier

Vocabulaire apparenté par le sensModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier


ParonymesModifier

Voir aussiModifier

  • ukase sur l’encyclopédie Wikipédia  

RéférencesModifier

AnglaisModifier

ÉtymologieModifier

Du russe указ, ukáz (« édit, décret »).

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
ukase
\Prononciation ?\
ukases
\Prononciation ?\

ukase \juːˈkeɪz\

  1. (Politique) Ukase.
    • An Ukase, it appears, has been issued by the Emperor Alexander, to facilitate the introduction of calimancoes and other Norwich goods into his Empire. — (The Times, 6 mai 1805, page 3, col. C)
    • The planters, he explained in a letter to Lincoln, would accept emancipation by ukase in preference to being compelled to enact it themselves in a new constitution. — (James McPherson, Battle Cry of Freedom, Oxford 2004, p. 704, 1988)
  2. (Rhétorique) Ukase.
    • I knew a stunned plunge of disappointment and a bitter anger. What right had he to issue such an arbitrary ukase? — (John Fowles, The Magus, 1965)
    • It is a short step from discovering that the world we know is a fake or a cheat to discovering that human beings are themselves factitious: that we are robots, ‘simulacra’ (the title of one of Dick’s novels), ‘just reflex machines’, ‘repeating doomed patterns, a single pattern, over and over’ in accordance with biological or economic ukases. — (Stephen Burt, "Kick Over the Scenery", London Review of Books, juillet 2008)

PrononciationModifier

Voir aussiModifier

RéférencesModifier

  • Cet article utilise des informations de l’article du Wiktionnaire en anglais, sous licence CC BY-SA 3.0 : ukase.