Ouvrir le menu principal

Sommaire

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Du latin vōciferor (sens identique).

Verbe Modifier

vociférer \vɔ.si.fe.ʁe\ intransitif (parfois utilisé transitivement) 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Parler avec l’accent de la colère ; pousser des clameurs.
    • Les pirates s’élancèrent à sa suite en brandissant leurs armes et commencèrent à escalader le rocher, en vociférant : – À l’assaut ! à l’assaut ! — (Gustave Aimard, Les Trappeurs de l’Arkansas, Éditions Amyot, Paris, 1858)
    • Toute la nuit, des gens louvoient sous mes fenêtres, vocifèrent, gambadent, font entendre de long ricanements. […]. Quelle est cette interminable bamboche, cette effrénée descente de la Courtille ? — (Ludovic Naudeau, La France se regarde : le Problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)
    • Il passait de ruelle en ruelle vociférer' la nouvelle par la voix d’un tonneau vide troué de part en part : « Cours d’hygiène obligatoires à Couscous ! Vous êtes tous priés d’y assister sous peine de prison !» — (Calixthe Beyala, Les honneurs perdus, Albin Michel, 1996, page 168)
    • Si jolie, si délicate – on aurait dit qu'elle n'appartenait pas à la même espèce que les squaws apaches, lourdes, grosses, trapues, qui ne savaient s'exprimer qu’en vociférant, rusées comme des singes, cruelles comme des panthères. — (W. R. Burnett, Terreur apache, traduit de l'anglais (USA) par Fabienne Duvigneau, Éditions Actes Sud, 2013)

Apparentés étymologiquesModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

RéférencesModifier