échinococcose alvéolaire

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

De échinococcose et alvéolaire.

Locution nominale Modifier

Singulier Pluriel
échinococcose alvéolaire échinococcoses alvéolaires
\e.ki.nɔ.kɔ.ko.z‿al.ve.ɔ.lɛʁ\

échinococcose alvéolaire \e.ki.nɔ.kɔ.ko.z‿al.ve.ɔ.lɛʁ\ féminin

  1. (Médecine) Une zoonose très grave, autrefois souvent confondue avec la cirrhose ou le cancer du foie, provoquée par un ver échinocoque, Echinococcus multilocularis, un très petit ténia dont l’adulte est parasite généralement de canidés (le renard surtout), et dont la larve (larve échinocoque) est parasite de rongeurs et très rarement de l’homme.
    • Un renard détruit jusqu’à 6 à 10000 rongeurs par an. Les prédations du renard sur des espèces de type faisans ou perdrix rouges ont pour seule cause le fait qu’il s’agit le plus souvent d’espèces d’élevages, incapables de survivre hors captivité et destinées seulement à être tirées par jeu. L’échinococcose alvéolaire qu’ils sont souvent accusés de transmettre est bien plus véhiculée par les animaux domestiques. — (cyberacteurs.org [1])

SynonymesModifier

TraductionsModifier

HyperonymesModifier

PrononciationModifier

Voir aussiModifier

RéférencesModifier