électrode

Voir aussi : electrode

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(1838) De l’anglais electrode, forgé par Faraday sur le grec ancien ἤλεκτρον, èlektron (« ambre »), duquel le mot électricité dérive également) et ὁδός, hodos (« chemin »).

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
électrode électrodes
\e.lɛk.tʁɔd\

électrode \e.lɛk.tʁɔd\ féminin

  1. Conducteur métallique qui amène le courant électrique dans les liquides et dans les gaz raréfiés.
    • Ja..., toujours souriant, agita d'abord devant mes yeux les pinces qui terminaient les électrodes. Des petites pinces d'acier brillant, allongées et dentelées. Des pinces « crocodiles », disent les ouvriers des lignes téléphoniques qui les utilisent. — (Henri Alleg, La Question, 1957)
    • Les bougies comportant deux électrodes séparées par un espacement de 0,5 à 1 mm environ ; l'étincelle jaillit entre les électrodes pour une tension de 12 000 à 40000 V. — (Jean-Claude Guibet, Carburants et moteurs, tome 1, Éditions Technip, 1997, p. 136)
    • L'équipe du NIN a développé un implant constitué de 1024 électrodes, qu'ils ont relié au cortex visuel de deux singes voyants pour projeter des formes. — (AFP, « Percée pour restaurer une forme rudimentaire de vision », radio-canada.ca, 4 décembre 2020)

HyponymesModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

Voir aussiModifier

RéférencesModifier