évaluation

Voir aussi : evaluation

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

 Dérivé de évaluer avec le suffixe -ation.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
évaluation évaluations
\e.va.lɥa.sjɔ̃\

évaluation \e.va.lɥa.sjɔ̃\ féminin

  1. Action d’évaluer.
    • L’évaluation de M. Le Goux de Flaix, qui estimait, il y a quelques années, la population de l’Inde à 184 millions, est extraordinairement exagérée. — (Adriano (Adrien) Balbi, La Population des deux mondes, Revue des Deux Mondes, tome 1, 1829)
    • L’évaluation de la netteté se fait ordinairement par le plus petit intervalle e mesuré entre deux points ou deux traits distincts de l’épreuve. — (Agenda Lumière 1930, Société Lumière & librairie Gauthier-Villars, Paris, 1930, page 120)
    • Non que je sous-estimasse l’importance de cette évaluation, mais je ne la croyais compatible ni avec l’esprit prospectif, ni avec les moyens du Plan. En effet, l’évaluation des politiques publiques est un travail analytique et besogneux. — (Alain Etchegoyen, Votre devoir est de vous taire: carnets de voyage en politique sous la gauche et sous la droite, Ed. l’Archipel, 2006, p. 203)

Quasi-synonymesModifier

  • Rivarol[1] indique que l’estimation se fait par expert, et se dit de toutes sortes d’objets, la prisée se fait par huissier, et se dit spécialement des meubles ; l’évaluation se fait des choses qui consistent en poids, nombre et mesure ; l’appréciation se fait de marchandises dont on n’a pas convenu du prix.

DérivésModifier

Apparentés étymologiquesModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

Voir aussiModifier

RéférencesModifier