CaractèreModifier

  Étymologie graphique

   
Petit sceau Écriture Liushutong Forme actuelle
Type : symbolisation d’un concept
Le « couvercle » isole ici des feux (, parfois simple comme en grand sigillaire, redoublé dans le caractère classique). On imagine bien que quelqu'un éloigné de son foyer se retrouve « seul, délaissé, sans secours, triste » - mais dans ce cas, le sens de en bas du caractère n'est pas clair : comment cet élément de caractère pourrait-il par lui-même représenter un personnage ? La clef du mystère est précisément que l'on a retiré la clef du tableau.
La composition est en fait le résultat d'une simplification (par omission de la « clef ») de son composé, synonyme et ancienne forme  : cette dernière composition représente dans ce cas l'attitude de l'homme () que l'on tient isolé et éloigné de son foyer () pour le soumettre à un interrogatoire judiciaire ( simplifié en ).
Signification de base 
Seul, délaissé, sans secours, triste ()
煢 comme composant sémantique 
, de même sens, est le tableau primitif auquel on a retranché .
Variante graphique 
Forme simplifiée moderne : . Nombreuses variantes graphiques dont notamment .

En composition

À droite : , 𢶇

En bas : 𦽓

  Classification

Référence dans les dictionnaires de sinogrammesModifier

  • KangXi: 0677.250
  • Morobashi: 19217
  • Dae Jaweon: 1088.100
  • Hanyu Da Zidian: 32219.110

ChinoisModifier

Sinogramme Modifier

 

PrononciationModifier

JaponaisModifier

Sinogramme Modifier

 

PrononciationModifier

  • On’yomi : けい (kei)
  • Kun’yomi :

CoréenModifier

Sinogramme Modifier

RéférencesModifier

  • Lecture eumhun extraite du projet libhangul [1]