Voir aussi : Alepin, alepin, alépin, alepín

Étymologie

modifier
(Date à préciser) De Alep et du suffixe -in.

Nom commun

modifier
Singulier Pluriel
Alépin Alépins
\a.le.pɛ̃\

Alépin \a.le.pɛ̃\ masculin (pour une femme, on dit : Alépine)

  1. (Géographie) Habitant d’Alep, en Syrie.
    • Les Mongols occupèrent Alep, en novembre 1260 […] Dans cette dernière ville [Alep] s’étaient réfugiés les habitants des districts circonvoisins. Le général mongol Gueuga-ilga fit sortir d’Alep toute la population, et proclamer que les Alépins se séparassent des autres habitants, et que ceux de chaque ville, de chaque village se réunissent séparemment. — (Constantin Mouradgea d’Ohsson, Histoire des Mongols, tome troisième, Les Frères Van Cleef, La Haye et Amsterdam, 1834)
    • L’hôtellerie de l’Alépin était une sorte de khân pour négociants de passage, labyrinthe d’échoppes, de terrasses, de balustrades incertaines ; vétuste, à peine meublée, et cependant l’auberge la moins inhospitalière de la ville. — (Amin Maalouf, Le rocher de Tanios, Grasset, 1993, collection Le Livre de Poche, page 166)
    • Le régime de Bachar Al-Assad s’apprête à prendre le contrôle total de la ville, devenue depuis 2012 le symbole de la résistance des rebelles, après plusieurs mois de siège qui ont laissé les Alépins exsangues. — (Anne-Aël Durand et Gary Dagorn, Syrie : à quoi ressemblait la ville d’Alep avant la guerre ?, Le Monde, 15 décembre 2016)
Ce mot est un gentilé. Un gentilé désigne les habitants d’un lieu, les personnes qui en sont originaires ou qui le représentent (par exemple, les membres d’une équipe sportive).

Variantes

modifier

Traductions

modifier

Prononciation

modifier

Anagrammes

modifier

Modifier la liste d’anagrammes