Voir aussi : UMA, Uma, uma, úmá, -uma, -úma

Conventions internationalesModifier

ÉtymologieModifier

(Abréviation) (1922)[1] Abréviation du génitif latin Ursae Majoris. On utilise UMa pour la départager de UMi, (génitif Ursae Minoris), qui désigne la Petite Ourse.

Nom scientifique Modifier

UMa invariable

  1. (Astronomie) Abréviation latine désignant la Grande Ourse, principalement employée pour former le nom d’éléments de cette constellation en y ajoutant un nombre, une lettre de l’alphabet grec, etc.
    • Afin de démarrer notre petit tour des exoplanètes en douceur, nous allons commencer notre périple par l’une des étoiles proches les plus similaires au Soleil : il s’agit d’une étoile à peine visible dans le ciel nocturne, celle portant le numéro 47 dans la constellation de la Grande Ourse (nous la noterons 47 UMa). — (Vincent Boqueho, La vie, ailleurs ?, 2011)
    • 47 Ursae Majoris (en abrégé 47 UMa) ou Chalawan est une naine jaune très similaire (type spectral G1V) au Soleil et située à 46 années-lumière dans la constellation de la Grande Ourse. — (Wikipédia)

RéférencesModifier

  1. De plus, lors de son Assemblée Générale d’inauguration à Rome en 1922, l’UAI [Union astronomique internationale] a adopté des abréviations de trois lettres pour chaque constellation. Ainsi, par exemple, Andromède est abrégée And, tandis que Le Dragon sera abrégée Dra. — (Les Constellations, Union astronomique internationale, août 2018)