Ouvrir le menu principal

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(1821) De Andrinople, ville grecque où l’industrie textile florissait.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
andrinople andrinoples
\ɑ̃.dʁi.nɔpl\

andrinople \ɑ̃.dʁi.nɔpl\ féminin

  1. (Textile) Teinture correspondant au rouge de garance.
    • Le long des murs s’alignent des tabourets au point de croix où repose soit l’horrible chat dont les yeux sont faits de quatre points verts, un noir au milieu, soit le chien, à dos rouge et à pattes violâtres, qui laisse pendre une langue couleur d’andrinople. — (Colette, Claudine à l'école, 1900, page 248)
  2. (Textile) Sorte d’étoffe de coton teinte en rouge d'Andrinople.
    • Sous les rideaux d’andrinople, le lit étroit et haut, le lit bourré de plume, bouffi d’oreillers en duvet d’oie, le lit où aboutit cette journée toute fumante de sueur, d’encens, d’haleine de bétail, de vapeur de sauces… — (Colette, La maison de Claudine, Hachette, 1922, coll. Livre de Poche, 1960, page 63.)
    • Tom, en criant d'épouvante et de stupeur, vit qu'ils ne se trouvaient plus dans la pièce des morts mais dans une autre tendue d'andrinople écarlate, complètement vide, et brutalement éclairée par un immense plafonnier. — (Jean Ray, Harry Dickson, Les Chevaliers de la lune, 1932)
    • La garniture d’andrinople rouge de la cheminée ondulait par instant, […]. — (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, Librairie Arthème Fayard, Paris, 1958)
    • Ce salon, au décor andrinople, où régnait une douce pénombre, à cause d’un figuier qui empêchait d’ouvrir complètement les volets, était propice aux confidences. — (Édouard Bled, « Mes écoles », Robert Laffont, 1977, page 144.)

DérivésModifier

SynonymesModifier

Vocabulaire apparenté par le sensModifier


TraductionsModifier

Voir aussiModifier

RéférencesModifier