anthropologie

Voir aussi : Anthropologie

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(1534)[1] Du grec ancien ἄνθρωπος, ánthrôpos (« homme, humain ») et λόγος, lógos ; le grec avait aussi ἀνθρωπολόγος, anthrôpológos (« parlant des hommes »).

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
anthropologie anthropologies
\ɑ̃.tʁɔ.pɔ.lɔ.ʒi\

anthropologie \ɑ̃.tʁɔ.pɔ.lɔ.ʒi\ féminin

  1. Branche des sciences qui étudie l'être humain sous tous ses aspects à la fois :
    1. Science qui étudie la structure et l’histoire physique (anatomiques, morphologiques, physiologiques, évolutifs, etc.) de l’espèce humaine.
      • J’ai moi-même été militant marxiste-léniniste et j’ai pourtant produit une thèse en anthropologie biologique en recourant au paradigme de la sociobiologie et de la psychologie évolutionniste. — (La démagogie est-elle génétique ?, dans Le Québec sceptique, n°58, p. 17, automne 2005)
      • (Figuré) Cette anthropologie approximative du peuple satyresque laisse de côté l'embarrassante question des satyreaux, dont on se demande comment ils ont bien pu être engendrés dans cet univers sans femmes. — (Françoise Lavocat, La syrinx au bûcher: Pan et les satyres à la Renaissance et à l'âge baroque, Librairie Droz, 2005, p. 357)
    2. Science qui étudie l’être humain sur les plans culturels, socio-religieux, psychologiques, géographiques, etc.
      • Ce que l’anthropologie traite de stupidité chez les vieilles races incomplètes n’est souvent qu’une force extraordinaire d’enthousiasme et d’intuition. — (Ernest Renan, Souvenirs d’enfance et de jeunesse, 1883, collection Folio, page 59.)
      • L’évolution est particulièrement nécessaire sur les questions morales, parce qu’elles sont toujours en lien avec une culture, une anthropologie. — (Anne-Bénédicte Hoeffner, Père Jean-François Chiron, L’élaboration de la doctrine de l’Église, Journal La Croix, page 14, 19 octobre 2014)
      • L’archéologie et l’anthropologie locales sont coutumières, on le sait, d’une grande sérénité dans l’affirmation. Ledit Poignant ne s’en est pas tenu là : à une portée de fusil du tombeau de Merlin, l’« archidruide », il a retrouvé le tombeau de « son épouse » Viviane ! — (Charles Le Goffic, Brocéliande, avec la collaboration de Auguste Dupouy, La Renaissance du Livre, 1932, p.95)
  2. (Religion) (Vieilli) Anthropomorphisme par lequel l’Écriture sainte attribue à Dieu des qualités humaines.
    • L’anthropologie du Nouveau Testament se base sur celle de l’Ancien Testament. Elle témoigne de la grandeur de la personne humaine, créée à l’image de Dieu (Gn 1,26-27), et de sa misère, provoquée par l’indéniable réalité du péché, qui fait de l’homme une caricature de lui-même. — (Commission pontificale biblique ; Le peuple juif et ses Saintes Écritures dans la Bible chrétienne)

DérivésModifier

HyperonymesModifier

HyponymesModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

Voir aussiModifier

RéférencesModifier