après quoi

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

De après et de quoi, celui-ci signifiant « cet évènement ».

Locution conjonctive Modifier

après quoi \a.pʁɛ kwa\

  1. Et venant ensuite, comme conséquence.
    • Je demeurai avec eux jusqu’à ce qu’ils eussent amassé la quantité de poivre qu'ils voulurent; après quoi ils me firent embarquer sur le bâtiment qui les avait amenés, et nous nous rendîmes dans une autre île d'où ils étaient venus. — (Les mille et une nuits, Contes Arabes, 53e nuit, traduits par Antoine Galland, Paris : chez Veuve Desbled, 1847, p. 117)
    • Parpoil et Gaspard demeurèrent immobiles pendant une seconde, après quoi Gaspard tourna les talons et regrimpa l’escalier quatre à quatre. — (André Dhôtel, Le Pays où l’on n’arrive jamais, 1955)
    • Monsieur Saito me présenta brièvement à l'assemblée. Après quoi il me demanda si j'aimais les défis — (Amélie Nothomb, Stupeur et tremblements, Éditions Albin Michel S.A., 1999, p. 9)

SynonymesModifier

TraductionsModifier