FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(1858)[1] Apparait en français de Suisse, de l’allemand Arbeiter (« travailleur ») avec évolution de sens vers « mauvais ouvrier »[1].

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
arpète arpètes
\aʁ.pɛt\

arpète \aʁ.pɛt\ masculin et féminin identiques

  1. Apprenti, jeune ouvrier en apprentissage et chargé des petits travaux[2].
    • […] pur produit maison, entré comme arpète à l’âge de 16 ans dans les ateliers et qui a gravi les échelons à force de cours du soir pour devenir technicien. — (Jean-François Fournel, « Entre Peugeot et le FC de Sochaux, une amère déchirure », journal La Croix, 27 avril 2015, page 21)
  2. Jeune apprentie couturière chargée de menus travaux dans l’atelier.
    • Ce que j’en ai vu quand j’étais gosse, des écolières et des arpètes qui me disaient en confidence. — (Pierre Louÿs, Trois filles de leur mère, René Bonnel, Paris, 1926, chapitre IV)
    • Victor parvint à trouver une place sur la terrasse du Jeu de paume, à l’ombre d’un marronnier, près de deux arpètes qui se penchèrent en gloussant pour mieux le dévisager puis échangèrent des commentaires à voix basse. — (Claude Izner, Mystère rue des Saints-Pères, chapitre IV, page 76. Éditions 10/18, collection « Grands détectives » no 3505, 2003.)
  3. (Par extension) Élève technicien de l’École d’enseignement technique de l’Armée de l'air[3].
    • L’investissement des arpètes dans ce don de soi a été marqué par plusieurs temps forts. — (journal Sud-Ouest, édition Charente-Maritime / Charente, 16 juillet 2022, page 15)

VariantesModifier

DérivésModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

AnagrammesModifier

Modifier la liste d’anagrammes

RéférencesModifier

  1. a et b « arpète », dans TLFi, Le Trésor de la langue française informatisé, 1971–1994 → consulter cet ouvrage
  2. Jean-Baptiste Luron, Causer comme cheux nous : Glossaire du parler populaire local de Centre-Berry, Éditions du Terroir, Sury-en-Vaux, 1999, pp. 198-222
  3. José Maigre et Michel Ribot, Les écuyers du ciel : arpètes et mécanos au service de l'Armée de l'Air, Éditions France-Empire, 1987, page 10