Cette page a été listée dans les pages à formater.
Merci de retirer ce bandeau si le format vous semble correspondre aux standards du Wiktionnaire.
→ À formater : Un exemple n’a pas pu être formaté par bot. Merci d’utiliser le modèle {{exemple}} pour le formater..

Français modifier

Étymologie modifier

Composé de arrière et de cour.

Nom commun modifier

Singulier Pluriel
arrière-cour arrière-cours
\a.ʁjɛʁ.kuʁ\

arrière-cour \a.ʁjɛʁ.kuʁ\ féminin

  1. Petite cour qui, dans un corps de bâtiment, sert à dégager et à éclairer les appartements.
    • Nicolas Poux peaufine les derniers réglages depuis l’arrière-cour de son bar de Verteuil-sur-Charente. — (journal Sud-Ouest, édition Charente-Maritime / Charente, 20 août 2022, page 20a)
    • Ces rares vestiges, il faut les chercher dans les angles obscurs, au fond des arrière-cours. — (Théophile Gautier, Voyage en Espagne, 1840, édition Charpentier, 1859)
  2. (Sens figuré) (Diplomatie, Relations internationales) Étendue géographique considérée par une puissance géopolitique comme faisant partie de sa sphère d’influence exclusive.
    • À quoi peut-on s’attendre de la nouvelle administration démocrate à la Maison-Blanche en ce qui a trait à l’Amérique latine, que les États-Unis considèrent encore et toujours comme leur arrière-cour? — (Jacques Lanctôt, Qu’est-ce qui changera en Amérique latine avec Joe Biden?, Le Journal de Montréal, 13 novembre 2020)
  3. (Anatomie) (Familier) (Sens figuré) Fesses.
    • Des bubons sur les boules,
      L’arrière-cour qui fleure la palourde…

      — (Les Mules, J’ai la quéquette qui colle, 1999)

Vocabulaire apparenté par le sens modifier

Sens 2 (zone d’influence) :

Traductions modifier

Prononciation modifier

Références modifier