Ouvrir le menu principal

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(Siècle à préciser) De bon (adjectif) et tirer (dans le sens utilisé en imprimerie).

Locution adjectivale Modifier

Singulier Pluriel
Masculin bon à tirer
\bɔ̃ a ti.ʁe\
bons à tirer
\bɔ̃ a ti.ʁe\
Féminin bonne à tirer
\bɔn a ti.ʁe\
bonnes à tirer
\bɔn a ti.ʁe\

bon à tirer \bɔ̃ a ti.ʁe\

  1. (Imprimerie) Qui est prêt à être imprimé.
    • On ne peut pas considérer, ainsi que l’avance M. Brun dans son Manuel typographique (p. 214), comme bonne à tirer, toute épreuve vue par l’auteur, qui ne seroit pas revêtue de son bon à tirer, quoiqu’elle ne portât pas expressément la demande d’une nouvelle épreuve. — (Georges Adrien Crapelet, Études pratiques et littéraires sur la typographie, tome 1, Imprimerie de Crapelet, Paris, 1837)

AbréviationsModifier

TraductionsModifier

Locution nominale Modifier

Singulier Pluriel
bon à tirer bons à tirer
\bɔ̃ a ti.ʁe\

bon à tirer \bɔ̃ a ti.ʁe\ masculin

  1. (Imprimerie) Substantif de l’adjectif : accord définitif pour l’impression d’une épreuve en inscrivant sur elle la mention « [cela est] bon à tirer ».
    • On ne peut pas considérer, ainsi que l’avance M. Brun dans son Manuel typographique (p. 214), comme bonne à tirer, toute épreuve vue par l’auteur, qui ne seroit pas revêtue de son bon à tirer, quoiqu’elle ne portât pas expressément la demande d’une nouvelle épreuve. — (Georges Adrien Crapelet, Études pratiques et littéraires sur la typographie, tome 1, Imprimerie de Crapelet, Paris, 1837)
    • Donner, mettre son bon à tirer.
  2. (Par métonymie) Tirage prêt pour l’impression définitive.
  3. (Cartographie) Épreuve d’essai finale d’une carte, dûment acceptée par le responsable de l’édition, quelquefois sous réserve de corrections ultimes indiquées sur le document, et portant éventuellement l’indication du chiffre du tirage[1].

AbréviationsModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

Voir aussiModifier


RéférencesModifier

  1. « Glossaire de cartographie », dans le Bulletin du Comité Français de Cartographie, mars-juin 1990, nos 123-124, Paris (2e édition), ouvrage placé sous licence CC BY-SA 4.0 et intégré au Wiktionnaire grâce à un don du Comité Français de Cartographie.