FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(XVIIe siècle) Du latin vulgaire cartabulum, dérivé de charta (« papier »). Apparenté à carte, carton, etc.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
cartable cartables
\kaʁ.tabl\
 
Écoliers avec leurs cartables.

cartable \kaʁ.tabl\ masculin

  1. Sac d’écolier.
    • [il] tenait sur ses genoux le cartable du collégien, un vrai portefeuille de ministre en chagrin marron. — (Émile Zola, La Curée, 1871)
    • Mon cartable giberne, en tirant mes épaules en arrière, me faisait une poitrine avantageuse. — (Marcel Pagnol, Le temps des secrets, 1960, collection Le Livre de Poche, page 262)
    • Dans sa boite en carton de 12 portions, La Vache qui rit a toujours ce goût délicieux des quatre-heures qui s'écrasent dans le fond du cartable, pile sur le carnet de notes. — (Jacky Durand & Catherine Mallaval, Régression en douceurs, dans Libération (journal) du jeudi 9 juin 2011, p.20)
  2. (Canada) Classeur (à anneaux).

SynonymesModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

Voir aussiModifier

  • cartable sur l’encyclopédie Wikipédia  

OccitanModifier

 

ÉtymologieModifier

Du latin vulgaire cartabulum ; voir cartabèl/cartabèu et l’ancien occitan cartabel.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
cartable
[kaɾˈtaple]
cartables
[kaɾˈtaples]

cartable [kaɾˈtaple] (graphie normalisée) masculin

  1. Cartable, grand portefeuille pour renfermer des feuilles volantes, des cahiers, des gravures.
  2. Carton de dessins.
  3. sous-main d’écolier.
  4. Exemple d’écriture.

Apparentés étymologiquesModifier

Vocabulaire apparenté par le sensModifier

PrononciationModifier

RéférencesModifier