LatinModifier

ÉtymologieModifier

Selon les grammairiens latins Varron et Festus[1], crase de *cavillae, de cavus → voir cavilla ; ce qui expliquerait le premier sens.
Il serait plutôt pour *caholae du radical indo-européen commun *kagh[2] (« tresser, lier ») qui donne aussi incoho, inchoo (« entreprendre »), incohĭbĭlis (« difficile à maintenir »), colum (« tamis, passoire »), cohum (« courroie qui attache le timon au joug ») et le premier sens est en fait celui de « trou du tamis, du filet ».

Nom commun Modifier

Cas Pluriel
Nominatif caulae
Vocatif caulae
Accusatif caulās
Génitif caulārŭm
Datif caulīs
Ablatif caulīs

caulae féminin pluriel

  1. Cavités, ouvertures.
    • diffugere per caulas corporis omnis, Lucr. 3, 255
      fuir par toutes les issues du corps.
  2. Enceinte en treillis, enclos, parc à moutons, bergerie, bercail.
    • cum (lupus) fremit ad caulas, Virgile. En. 9, 60
      quand le loup hurle à la barrière de la bergerie.
  3. (Droit) Barreau des avocats.

Quasi-synonymesModifier

RéférencesModifier

  1. « caulae », dans Charlton T. Lewis et Charles ShortA Latin Dictionary, Clarendon Press, Oxford, 1879 → consulter cet ouvrage
  2. Julius PokornyIndogermanisches etymologisches Wörterbuch, 1959 → consulter cet ouvrage