FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(Date à préciser) Dérivé de cercler avec le suffixe -age.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
cerclage cerclages
\sɛʁ.klaʒ\
 
Tonnelier qui pose le cerclage d'un tonneau.

cerclage \sɛʁ.klaʒ\ masculin

  1. (Charronnerie) ou (Tonnellerie) Action de cercler ; résultat de cette action.
    • De nombreux tonneaux ont conservés des traces du cerclage. Il s’agit le plus souvent d'un cerclage réalisé avec le noisetier (Corylus). D’autres essences ont été utilisées mais plus rarement, comme le saule ou le hêtre (Fagus). — (Dimitri Meeks & ‎Dominique Garcia, Techniques et économie antiques et médiévales : le temps de l’innovation, Éditions Errance, 1997, p. 114)
    • La roue en bois avec cerclage en fer, utilisée notamment en Afrique du Nord, en Égypte et à Madagascar, équipait autrefois tous les chariots avant l’emploi des pneumatiques. — (Mémento de l'agronome, France : CIRAD-GRET/Ministère des affaires étrangères, 2002, page 754)
  2. (Par analogie) Large pièce qui forme la circonférence d’un cercle.
    • En effet, ces robes nécessitent des cerclages d'acier nommés "vertugadins", que les usines Peugeot produisent par milliers. — (Dominique Pagneux, Peugeot: l'aventure automobile, ETAI, 2002, page 7)
  3. (En particulier) (Médecine) Action de passer une bandelette autour du col de l’utérus pour le maintenir fermé.
  4. (Mécanique) (Cyclisme) Jante
    • Un cerclage 17 pouces et 36 trous.

TraductionsModifier


RéférencesModifier