Ouvrir le menu principal

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(1356) Chimie apparaît [1] avec un sens obscur, peut-être celui de « mélange » :
Pour V livres de cire pour faire chimie et a remplir les images de l'autel.
(1554) Chymie a le sens moderne de « science qui étudie la constitution des divers corps ». Il est souvent synonyme de alchimie (voir ce mot).
Du latin chemia ou chymia (« art de transformer les métaux, alchimie »), emprunté au grec médiéval χημεία, khêmeia.
Les formes chymia en latin et chymie en français sont dues à la confusion avec χυμεία, chymeia (« mélange de sucs »).
Sans doute à cause de cette confusion mais aussi pour d'autres raisons, la controverse relative à l'origine du mot est à la fois vieille et inépuisée. Ainsi pour Alexander von Humboldt, « le mot chimie, dans le sens de décomposition, veut dire à la lettre art égyptien, art de la terre noire»[1]. L'auteur cite Plutarque selon qui «les Egyptiens appelaient leur pays χημία (« chmi ») à cause de la noirceur du sol »[2]. François Noël remarque que, outre l'égyptien et le grec, « on donne encore une autre étymologie de ce mot, en le faisant dériver de l’arabe كمي, chema (« occultare »), la chimie étant un art caché »[3]. C'est d'ailleurs la même racine que donne, au 10e siècle dans Mafâtih al-'Olum ( Les Clés des sciences), l'encyclopédiste persan Al-Khawarizmi[4], et que reprennent plus tard des chimistes ou des étymologistes européens comme Herman Boerhaave et George William Lemon, entre autres[5].

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
chimie chimies
\ʃi.mi\

chimie \ʃi.mi\ féminin

  1. (Chimie) Science qui étudie la composition et les réactions de la matière. La chimie est l’étude des transformations de la matière par opposition à la physique qui est l’étude des états de la matière.
    • La chimie agricole est une science appelée à rendre d'immenses services aux cultivateurs. Elle a pour objet l'étude des terrains; […]. — (Pierre Joigneaux, La chimie du cultivateur, page 1, 1850)
    • […] ; il n'y a point de mélinite, ni de fulminate, ni de gaz moutarde dans la nature ; et la chimie n'est qu'un moyen d'ajouter un coup de marteau à un autre et d'en tenir l'énergie en quelque sorte suspendue. — (Alain, Souvenirs de guerre, page 211, Hartmann, 1937)
    • La chimie, oui, voilà l’avenir (et non pas la psychanalyse, puisque le langage, de même que le sexe, sera inhibé et stéréotypé). — (Philippe Sollers, Éloge de l’infini, Gallimard, page 707)
  2. Étude d’une molécule ou d’un groupe de molécules.
    • La chimie du sucre est très intéressante.

DérivésModifier

Apparentés étymologiquesModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

Voir aussiModifier

RéférencesModifier

  • Alexander von Humboldt, Cosmos essai d'une description physique du monde, Tome 2, Paris, 1855, p. 536
  • Ibid.
  • François Noël, Nouveau dictionnaire des origines, inventions et decouvertes, tome 1, Bruxelles, 1828, p. 186
  • Mohamed Chawqi Ezzin, الثقاف في الأزمنة العجاف: فلسفة الثقافة في الغرب وعند العرب، Rabat, 2013, p. 204, note 13
  • George William Lemon, English Etymology: Or, a Derivative Dictionary of the English Language, G. Robinson, 1873, article Al-Chemy