comparoir

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(Siècle à préciser) Du latin comparere (« comparaitre »).

Verbe Modifier

comparoir \Prononciation ?\ intransitif 3e groupe (voir la conjugaison)

  1. (Droit) (Vieilli) Comparaître en justice.
    • Je reçois une citation à comparoir comme prévenu d’une tentative de meurtre ! pour un coup de chapeau ! — (Eugène Labiche et Marc- Michel, Un monsieur qui prend la mouche, 1852, scène 4)
    • être assigné à comparoir.
    • assignation à comparoir.
    • Ce mot (essoine) signifie exemption, excuse, et ici il se rapporte au privilège de l’appelante de comparoir par son champion au lieu et place d’elle-même, à raison de son sexe. — (Walter Scott, Ivanhoéch. XXXVIII, note du traducteur, traduit de l’anglais par Alexandre Dumas, 1820)

TraductionsModifier

PrononciationModifier

RéférencesModifier

Ancien françaisModifier

ÉtymologieModifier

(Siècle à préciser) Du latin comparere (« comparaitre »).

Verbe Modifier

comparoir \Prononciation ?\ transitif (voir la conjugaison)

  1. Comparaitre.
  2. Comparer, se comparer, être comparable.

SynonymesModifier

Dérivés dans d’autres languesModifier

RéférencesModifier