FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

De concubin, concubine et -age.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
concubinage concubinages
\kɔ̃.ky.bi.naʒ\

concubinage \kɔ̃.ky.bi.naʒ\ masculin

  1. État d’un couple qui vit ensemble comme si les deux membres étaient mariés.
    • Samuel connut toutes les tortures de la jalousie, et l’abaissement et la tristesse où nous jette la conscience d’un mal incurable et constitutionnel, — bref, toutes les horreurs de ce mariage vicieux qu’on nomme le concubinage. — (Charles Baudelaire, La Fanfarlo, 1847 ; Gallimard, 2012, collection Folio, page 71.)
    • Elle préférait encore aller chez une de ses amies qui vivait en concubinage avec un homme. — (Joris-Karl Huysmans, Marthe, histoire d’une fille, 1877)
    • Depuis que les mœurs étaient devenues moins rigides, beaucoup d’hommes libres à Rome et en Italie vivaient en concubinage avec des affranchies. — (Alfred Naquet, Vers l’union libre, E. Juven, Paris, 1908)
    • (Figuré) Le phénomène de la croyance ou de l’admiration, qui n’est qu’une croyance éphémère, s’établit difficilement en concubinage avec l’idole. — (Honoré de Balzac, Modeste Mignon, 1844)

Vocabulaire apparenté par le sensModifier

  •   concubinage figure dans le recueil de vocabulaire en français ayant pour thème : généalogie.

TraductionsModifier

PrononciationModifier

Voir aussiModifier

RéférencesModifier