LatinModifier

ÉtymologieModifier

Coquere suppose une ancienne forme *poquere[1] : il y a eu attraction des deux consonnes → voir quinque qui est pour *pinque.
Du radical indo-européen commun[2] *pekʷ- (« cuire ») qui donne le sanscrit a पचति pácati, le grec ancien πέσσω, pessō (« cuire »), le vieux slave пєкѫ, pekǫ (« je cuis »), le breton pobiñ.
Le latin coquina (« cuisine ») a pour quasi-synonyme popina (« restaurant, taverne, cabaret, auberge - bonne chère ») qui est probablement un mot osque [1].
De l’acception du sens de « murir » vient praecox [1] (« précoce, muri avant l'heure »).

Verbe Modifier

cŏquo, infinitif : coquĕre, parfait : coxi, supin : coctum \Prononciation ?\ transitif (conjugaison)

  1. (Cuisine) Cuire, cuisiner.
  2. (Botanique) Murir (en parlant des fruits qui « cuisent » au soleil).

Note : Par convention, les verbes latins sont désignés par la 1re personne du singulier du présent de l’indicatif.

ComposésModifier

DérivésModifier

RéférencesModifier

  1. Michel Bréal et Anatole BaillyDictionnaire étymologique latin, Hachette, Paris, 1885 → consulter cet ouvrage
  2. Julius PokornyIndogermanisches etymologisches Wörterbuch, 1959 → consulter cet ouvrage