FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(Siècle à préciser) Du latin quinque (« cinq »).

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
quinque quinques
\Prononciation ?\

quinque \kɥɛ̃.kɥe\ masculin

  1. (Vieilli) (Musique) Jusque vers 1820, désignait un quintette, un morceau de musique à cinq parties.

TraductionsModifier

RéférencesModifier

LatinModifier

ÉtymologieModifier

De l’indo-européen commun *pénkʷe qui donne le grec ancien πέντε, pénte, l’hindi पाँच, pāñć (« cinq »), le slavon pętĭ (→ voir pět en tchèque), l'anglais five, etc.
Le Dictionnaire étymologique latin[1] explique :
 
quincunx
Quintus est pour *quinc-tus forme qui est restée dans le nom propre Quinctius et dans l’adjectif quinctilis (mensis), l’ancien nom du mois de juillet. De même quini est pour *quinc-ni. Sur la formation de quincunx → voir uncia et as. Pour marquer en abrégé dans les comptes la valeur d'un quincunx, on mettait le signe (mis en illustration). De là le nom de quincunx, « quinconce » donné a certaines plantations d'arbres. Dans la plupart des langues congénères, le nom de nombre « cinq » commence par la labiale \p\. Le nom propre samnite Pontius est le pendant du latin Quintius. Pompeius parait être une formation de même sorte. Le vieil irlandais a cóic et le breton pemp, il est probable qu'en latin et dans les langues celtiques, la consonne initiale a été influencée par la consonne de la seconde syllabe. Il s'est passé quelque chose de semblable pour le verbe coquere.

Adjectif numéral Modifier

quinque \Prononciation ?\ indéclinable

  1. Cinq.
    • quinque tenent caelum zonae, Virgile. G. 1, 233

DérivésModifier

Vocabulaire apparenté par le sensModifier

Dérivés dans d’autres languesModifier

RéférencesModifier

  1. Michel Bréal et Anatole Bailly, Dictionnaire étymologique latin, Hachette, Paris, 1885 → consulter cet ouvrage