FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Du latin cuticula (« petite peau »).

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
cuticule cuticules
\ky.ti.kyl\

cuticule \ky.ti.kyl\ féminin

  1. (Dermatologie) Petite peau très mince, pellicule, épiderme.
    • Les infusoires sont pourvus d'une cuticule. — (Brumpt, Parasit., 1910)
    • Les lèvres, c'est revêtu d'une cuticule si fine qu'un anatomiste a pu dire que leurs papilles nerveuses n'étaient pas recouvertes, mais seulement gazées, gazées, c'est son mot, par cet épiderme. — (Goncourt, Manette Salomon, 1867)
  2. (Botanique) Pellicule formée de cutine qui revêt les tiges et les feuilles des plantes.
    • Il n’est donc pas étonnant qu’en général l’épiderme des feuilles soit protégé par une épaisse cuticule qui leur donne un aspect vernissé.— (Ferdinand de Fenis de Lacombe, Les ruses de la forêt, Hanoi, 1925, p.20)
    • C'est une moisissure qui se renforce quand on la secoue, c'est une feuille qui se défend contre la sécheresse en consolidant sa cuticule. — (Jean Rostand, La Vie et ses problèmes, 1939)
    • […] des adaptations anatomiques : les surfaces d'échange des feuilles, la sclérophyllie avec des feuilles coriaces, à cuticule épaisse, minimisent les déperditions d'eau par évapotranspiration. — (Daniel Richard, Patrick Chevalet, Sylvie Fournel, Nathalie Giraud, Frédéric Gros, Patrick Laurenti, Fabienne Pradere, Thierry Soubaya, Biologie -Tout le cours en fiches - 2e éd. : 300 fiches de cours, 300 QCM et bonus web, 10 octobre 2012, p. 668)

DérivésModifier

Vocabulaire apparenté par le sensModifier

TraductionsModifier

ParonymesModifier

Voir aussiModifier

  • cuticule sur l’encyclopédie Wikipédia  

RéférencesModifier