diminutif

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Du latin deminutivus.

Adjectif Modifier

Singulier Pluriel
Masculin diminutif
\di.mi.ny.tif\

diminutifs
\di.mi.ny.tif\
Féminin diminutive
\di.mi.ny.tiv\
diminutives
\di.mi.ny.tiv\

diminutif \di.mi.ny.tif\

  1. (Grammaire) Qui marque une diminution de l’idée exprimée par le radical.
    • Suffixe diminutif.
    • Terminaison diminutive.
    • Terme diminutif, mot diminutif.

AntonymesModifier

DérivésModifier

TraductionsModifier

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
diminutif diminutifs
\di.mi.ny.tif\

diminutif \di.mi.ny.tif\ masculin

  1. (Grammaire) Terme diminutif. Mot qui a une signification plus faible ou plus adoucie que celui dont il est formé par l’addition d’une certaine terminaison. Par exemple, fillette, femmelette et amourette sont des diminutifs des mots fille, femme et amour dérivés par la suffixation.
    • La langue italienne abonde en diminutifs.
  2. (Par analogie) Objet ou être vivant qui est en petit, ce qu’un autre est en grand.
    • Ce jardin est un diminutif de celui des tuileries.
    • L'étole est étendue depuis la tête jusques au pieds, pour témoigner la gloire dont Jésus-christ est pleinement revêtu dans le Ciel. Elle est un diminutif de la chape, qui représente plus pleinement la grande gloire de Jésus-Christ ressuscité. — (Jean-Jacques Olier, Explication des cérémonies de la grand-messe de paroisse selon l'usage romain, livre premier, chapitre II ; Chez Jacques Langlois, Paris, 1687, p. 16)
    • Je fis d’abord une sorte de stage dans l’antichambre même des affaires publiques, je veux dire au milieu d’un petit parlement composé de jeunes volontés ambitieuses, de très-jeunes dévouements tout prêts à s’offrir, où se reproduisait en diminutif une partie des débats qui agitaient alors l’Europe. — (Eugène Fromentin, Dominique, L. Hachette et Cie, 1863, réédition Gründ, page 210)
    • [...] le groupe des enfants se disloqua en piaillant. Une petite silhouette en chemise blanche et en diminutif de culotte bleu pâle s'élança comme une flèche dans la rue [...] — (William Faulkner, Sartoris, trad. René-Noël Raimbault & Henri Delgove, éd. Gallimard, 1937, rééd. Folio, page 171)
    • Un diminutif de chien, de la race des terriers, un peu moins gros qu'un rat, était blotti sur ses genoux ; et ce monstre aux larges oreilles, avec d'énormes yeux saillants, avait au cou une chaînette d'or où pendait, en guise de grelot, un diamant gros comme un pois chiche. = Ernest Feydeau (1821-1873), "La Comtesse de Chalis" (1867).

AntonymesModifier

TraductionsModifier

Voir aussiModifier

  • diminutif sur l’encyclopédie Wikipédia  

RéférencesModifier