Voir aussi : emboîter

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

 Dérivé de boite avec le préfixe in-.

Verbe Modifier

emboiter \ɑ̃.bwa.te\ intransitif 1er groupe (voir la conjugaison) (orthographe rectifiée de 1990)

  1. Enchâsser une chose dans une autre.
    • La tête de cet os s’emboite dans la cavité de tel autre.
    • Ces deux os s’emboitent l’un dans l’autre.
  2. Assembler les unes dans les autres les pièces de menuiserie et d’autres ouvrages de bois ou de métal.
    • Ces pièces de bois s’emboitent exactement.
    • Emboiter des tuyaux, faire entrer le bout d’un tuyau dans un autre tuyau.
  3. (Pronominal) Coïncider, correspondre.
    • Elle se trompait, c’était cela qui la trahissait, elle ne se rendait pas compte que ce détail vrai avait des angles qui ne pouvaient s’emboîter que dans les détails contigus du fait vrai dont elle l’avait arbitrairement détaché et qui, quels que fussent les détails inventés entre lesquels elle le placerait, révéleraient toujours par la matière excédente et les vides non remplis, que ce n’était pas d’entre ceux-là qu’il venait. — (Marcel Proust, Un amour de Swann, 1913, réédition Le Livre de Poche, page 119)
  4. (Figuré) Suivre de très près.
    • Emboiter le pas se dit, dans les exercices de l’infanterie, lorsque les soldats, marchant les uns derrière les autres, se rapprochent tellement que le pied de chaque homme vient se poser à la place où était celui de l’homme qui le précède.
    • Emboiter le pas de/à/derrière quelqu’un, le suivre, l’imiter, conformer sa conduite à la sienne (cf. section "dérivés" ci-dessous).
  5. Railler, se moquer de quelqu'un[1].

Variantes orthographiquesModifier

DérivésModifier

Apparentés étymologiquesModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

Voir aussiModifier

RéférencesModifier