Voir aussi : en-tout-cas

Français modifier

Étymologie modifier

Composé de en, tout et cas.

Locution adverbiale modifier

en tout cas \ɑ̃ tu kɑ\

  1. Quoi qu’il arrive ; à tout événement.
    • Le Châtaignier est-il spontané ? En tout cas les formes de régression de la Châtaigneraie sont très voisines de celles de la Chênaie de Chêne-rouvre. — (Henri Gaussen, Géographie des Plantes, Armand Colin, 1933, page 159)
    • La salade bulgare était un peu plus sophistiquée qu'ailleurs et l'agneau mangeable. En tout cas, Mara était ravie comme une enfant. — (Gérard de Villiers, SAS : Tuez le pape, Malko Productions, 2001)
    • En tout cas, si vous écrivez quelque chose, ne racontez pas d’où vous tenez les tubes… — (Léo Malet, L’Ours et la Culotte, 1955, chapitre IX)
  2. Quoi qu’il en soit, de toute façon.
    • On peut utiliser la porte A ou la porte B ; en tout cas les deux portes mènent au même endroit.
  3. Sert à restreindre et assurer un dire.
    • Cette structure n'a pas été construite correctement, en tout cas pas pour un architecte.

Variantes orthographiques modifier

  • en tous cas (écriture qui prend en compte la pluralité des cas possibles « quoi qu'il arrive », alors que le singulier absolu en tout cas exclut toute éventualité : « quelle que soit la situation, il ne peut rien arriver qui puisse changer cet état de fait ». Mais il s'agit d'une légère nuance, au singulier ou au pluriel les deux expressions sont quasi-synonymes, voir note ci-dessous)
  • entéka (Québec) (Familier) (écriture reflétant une variation phonétique)
  • entk (Québec) (Familier) (Langage SMS)

Notes modifier

  • Sur l'usage de la forme au singulier ou au pluriel, Christian Godin, La Totalité, vol. 1 : De l'imaginaire au symbolique, Éditions Champ Vallon, 1998, p. 470, indique:
    Dans l'expression pour tout, suivie d'un nom, tout signifie seul, unique. On peut signifier la même chose par le singulier distributif et par le pluriel collectif, et même dans l'usage courant le singulier tend à prévaloir : « toute affaire cessante », « en tout cas », « en toute chose », « tout compte fait », « de tout côté », « de toute façon », etc. [même si pour toutes ces expressions, leurs variantes au pluriel sont aussi attestées]. Le chassé-croisé du singulier et du pluriel paraît même induit par la notion de totalité : on peut écrire « toute sorte de bonheur », « toutes sortes de bonheurs », mais aussi « toute sorte de bonheurs ».

Variantes modifier

Synonymes modifier

Traductions modifier

Dérivés dans d’autres langues modifier

Prononciation modifier


Homophones modifier

Anagrammes modifier

Modifier la liste d’anagrammes

Références modifier